Corvus frugilegus 

  •  

    Règne : Animalia
    Subdivision : Vertebrata
    Subdivision 2 : Aves
    Genre : Corvus
    Espèce : frugilegus
    Sous-espèce :
    Variété :
    Ancien nom :
    Auteur :
    Auteur variété :

  • Copyright © 2021 CEBE-MOB - Photo (pas de photographe) Pas de ph

 

Noms vernaculaires
Français : Corbeau freux
Neerlandais : Roek
Allemand : Saatkrähe
Anglais :

 

Localisation sur les sites CEBE
Moeraske : x (nicheur certain (NC))
Périphérie Moeraske :
Walckiers :
Hof ter Musschen : x (présent (P))
Périphérie Hof ter Musschen :
Houtweg :

 

Détermination
Détermination confirmée : oui
Découvreur CEBE :
Déterminateur : Michel Moreels
Nomenclature :

 

Bibliographie
o Dejonghe Jean-François : 1983 ; Les oiseaux des villes et des villages, Ed du Point Vétérinaire, Maison Alfort, pp 125-127 o Déom P. : 1991 ; Maudit corbeaux, La Hulotte (50), Vouziers, 44p o Peterson R. et al. : 1994 ; Guide des oiseaux de France et d'Europe, D&N, Lausanne - p 416 o Rabosée D. et al. : 1995 ; Oiseaux de Bruxelles, Atlas des oiseaux nicheurs, Aves, Liège, p 198-199


 

Commentaires
Corvidé noir de la taille de la corneille, il s'en distingue néanmoins par la présence d'une zone dénudée blanchâtre autour du bec et par le port de « culottes de plumes » descendant sur les pattes (au lieu d'avoir des plumes bien collées sur le ventre, comme la corneille noire). Infatigable marcheur, il passe son temps à explorer, d'un train de sénateur, les zones dégagées à la recherche d'aliments végétaux mais aussi d'invertébrés. Son nom latin traduit bien cette particularité. En effet, « corvus » signifie « corbeau » en latin, alors que « frugilegus » vient de « frux » le fruit et « legere » récolter. La zone dénudée du bec n'est pas présente chez le juvénile. Elle apparaît vers l'âge de 11 mois. C'est notamment en se nourrissant qu'elle prendra forme. En effet, lors de la recherche de nourriture, le corbeau freux enfonce son bec droit dans le sol, piochant celui-ci, et dénudant la base du bec. Il niche en colonie dénommée « corbeautière ». Il est commun mais non nicheur en Région bruxelloise, JC.
Observable surtout en automne et en hiver, lorsqu'il arpente les étendues d'herbe rase des prairies et pelouses, mais aussi les bermes centrales et îlots directionnels herbeux de nos artères citadines, JC.


 

Biotopes
Milieux ouverts pourvus d'arbres. En ville, il a une préférence pour les parcs, JC.


 

Observations
printemps 2013, Moeraske, 5 couples nicheurs (observations.be), MM.
14/04/2012, Hof ter Musschen, 1 ex. au sol,MD.

 

Google Map & Obserbations.be