Silybum marianum 

  •  

    Règne : Plantae
    Subdivision : Spermatophyta
    Subdivision 2 : Angiosperma
    Genre : Silybum
    Espèce : marianum
    Sous-espèce :
    Variété :
    Ancien nom :
    Auteur :
    Auteur variété :

  • Silybum marianum
    Copyright © 2021 CEBE-MOB - Photo Paelinck Anne-Marie

 

Noms vernaculaires
Français : Chardon Marie, Lait de Notre-Dame
Neerlandais : Mariadistel
Allemand :
Anglais :

 

Localisation sur les sites CEBE
Moeraske :
Périphérie Moeraske : x
Walckiers :
Hof ter Musschen :
Périphérie Hof ter Musschen :
Houtweg :

 

Détermination
Détermination confirmée : oui
Découvreur CEBE : Pierre Vandystadt
Déterminateur : Anne-Marie Paelinck
Nomenclature : - Nouvelle Flore de la Belgiqueâ?¦, Vème édition, 2004

 

Bibliographie
- Nouvelle Flore de la Belgiqueâ?¦, Vème édition, 2004 ; - P.Fournier, Les Quatre de la France, 1961 ; - Internet : taper Chardon Marie, légendes.


 

Commentaires
Câ??est avec joie et étonnement que nous avons trouvé ce très beau chardon, à Evere. La « Flore Bleue », (Vème édition ), nous la décrit comme une plante de la famille des Asteraceae (Astéracées), à fleurs tubulées rose pourpre, dont les bractées extérieures de lâ??involucre se terminent en appendice triangulaire atténué en épine très forte et pourvu dâ??épines dans sa partie inférieure. Le capitule a un diamètre dâ??au moins 3 cm. Le limbe foliaire est marbré de blanc. Elle est considérée comme adventice dans le Brabant. Lors dâ??une excursion sur le territoire de Gaasbeek, nous avons observé un champ entièrement planté de ce chardon. Il sâ??agit sans doute dâ??une culture de « jachère », réalisée dans le cadre de la politique des surplus agricoles ou dâ??une culture de plantes à usage médicinal. Origine du nom : Dâ??après P.Fournier, (Les quatre Flores de la France), le terme Silybum vient du grec « Silybon » et « Sillybon », nom dâ??un chardon comestible, et du latin « marianum », allusion à la Vierge Marie. De très belles légendes sâ??attachent à décrire lâ??origine mystérieuse des marbrures blanches . Nous vous en livrons la suivante : Le nom de Chardon marie vient d'une jolie légende du Moyen-Age : la Vierge Marie, voulant cacher son enfant Jésus aux soldats d'Hèrode le Grand, le dissimula sous les larges feuilles d'un chardon. Dans sa hâte, quelques gouttes de lait tombèrent de son sein sur les feuilles de chardon, qui en ont gardé une trace héréditaire près de leurs nervures. Une autre légende : Il paraît que ce Chardon cultivé le long dâ??un mur empêche les voleurs d'entrer! Brulées dans l'âtre pendant un orage, les têtes de Chardon ont la réputation de détourner la foudre de la maison. Propriétés médicinales : Le chardon marie protège le foie et stimule la sécrétion biliaire. Il soigne l'hépatite et la jaunisse. On le prescrit aussi comme tonique. Egalement : Hémorragies internes et externes : puissant hémostatique, hypotension, insuffisance hépatique, asthme, varices, hémorroïdes, rhume des foins. PV & AM.


 

Biotopes


 

Observations
Novembre 2005, proximité Moeraske, quartier St-Vincent, en bordure du parking situé derrière lâ??arrêt « St Vincent » du bus 59.

Silybum marianum
Moeraske - 11/05
Photo: Paelinck Anne-Marie
Copyright © 2021 CEBE-MOB
Silybum marianum
Moeraske - 11/05
Photo: Paelinck Anne-Marie
Copyright © 2021 CEBE-MOB
Silybum marianum
Moeraske - 11/05
Photo: Doornaert Alain
Copyright © 2021 CEBE-MOB
50.88112225,4.402988795625~50.88112225,4.402988795625~50.88112225,4.402988795625~50.88112225,4.402988795625~50.88112225,4.402988795625

 

Google Map & Obserbations.be